Comment éviter la pollution dans la chambre de bébé ?

Par 19 mars 2018 juillet 9th, 2019 Blog à la une, Déco
lit-pollution-chambre-bebe

Quand on pense écologie et puériculture, on pense surtout aux jouets, aux langes, aux vêtements… Plus rarement aux meubles. Pourtant s’il est une source de pollution conséquente et durable, c’est bien l’équipement mobilier ! Tous nos meubles – et donc le lit ou la commode de bébé – peuvent avoir un impact écologique et santé importants, que l’on ne soupçonne pas forcément…

Les nouveaux-nés passent beaucoup de temps dans leur chambre. Petits, ils y dorment de longues heures et plus grands, ils y jouent et observent leur petit monde à travers le prisme sécurisant des barreaux de leur lit. Il ne nous viendrait pas à l’idée que ce petit cocon, décoré avec tant d’amour, garni de jolis coussins douillets, meublé d’un lit magnifique et d’un matelas confortable, pourrait les intoxiquer… Et pourtant ! Une étude de l’Université du Texas à Austin (Etats-Unis) a révélé en 2012 que les bébés sont particulièrement vulnérables aux substances toxiques diffusées par les meubles ou les matelas et coussins composant leur chambre à coucher. Et malheureusement les sources de pollution de la chambre de bébé sont très nombreuses…

La chambre de bébé, pièce la plus polluée

Les peintures utilisées sur les meubles ou sur les murs dégagent des COV (composés organiques volatils). Ces COV contiennent des substances irritantes, des allergènes et même des composés cancérogènes : solvants, éthers de glycol, hydrocarbures, phtalates, parfums de synthèse… Respirées quotidiennement, ces substances peuvent provoquer des allergies, de l’asthme, des problèmes respiratoires ou encore d’autres pathologies… Le résultat de récentes études fait un peu peur : dans certaines maisons, l’air est plus pollué à l’intérieur qu’à l’extérieur, et ce même en milieu urbain ! D’ailleurs, savez-vous quelle est la pièce de la maison ou la pollution de l’air est le plus importante ? La chambre de bébé ! Et oui, tout est neuf : les meubles, la peinture des murs…

Attention au MDF !

Les meubles sont souvent fabriqués en panneau de fibre de moyenne densité, le MDF. Ce dernier a plutôt mauvaise réputation car il est fabriqué à base de particules de bois collées entre elles par des colles à base de formol. Ces dernières, émettent en quantité du formaldéhyde, un gaz irritant, allergène et cancérogène (l’Agence Internationale de Recherche contre le cancer le considère comme « carcinogène humain certain »). Si d’importants progrès ont été faits ces 10 dernières années – les colles utilisées sont moins chimiques – le MDF reste tout de même problématique, et mieux vaut lui préférer un lit ou une commode en bois massif.

Matelas et coussins concernés également

Côté matelas, cela n’est pas vraiment mieux ! Les COV dégagés par ces objets sur lesquels notre tête repose au moins 8h sur 24 – 18h/24 pour les bébés gros roupilleurs – sont multiples ! Attention, la liste fait peur : mousses en dérivés d’hydrocarbures, colles chimiques, plastiques, tissus teintés… Il faut ajouter à cela les différents produits chimiques utilisés pour « traiter » le matelas contre les acariens, l’humidité, le feu… Donc, ayez en tête certaines règles : les matelas neufs émettent beaucoup plus de COV que les anciens / les matelas en mousses de polyréthane plus que les matelas en polyester… Mais les phtalates ayant été interdites récemment dans tous les objets destinés aux bébés – dont les matelas – il vaut mieux, dans ce cas, acheter un matelas neuf sans phtalates qu’un ancien avec phtalates…On s’y perd !

Les solutions

Heureusement voici quelques astuces pour éviter la pollution dans la chambre de bébé, quelques pistes pour éviter de poser votre nouveau-né dans un milieu nocif, en lieu et place du cocon tout joli que vous lui avez préparé avec amour !

– Tout d’abord, peindre la chambre de bébé bien avant la naissance – pas par vous et votre gros ventre hein ! – et aérer la pièce de longues heures tous les jours jusqu’à sa naissance.
– En choisissant des meubles écologiques, vous êtes certains que les peintures et les laques utilisées sont de base aqueuse, de nature végétale. Un plus, si votre loulou fait comme les miens et termine son repas du soir en grignotant les barreaux de son lit !
– Pour limiter l’impact des COV dans nos maisons, il faut aérer tous les jours et longuement – au moins ¼ d’heure – ne pas utiliser des produits d’entretien chimiques, des désodorisants qui sont également très riches en COV, et choisir des produits de bricolage écologiques…
– Choisir un meuble en bois massif plutôt qu’en MDF. Ou alors, le prendre d’occasion (les émissions de substances chimiques durent jusqu’à 5 ans en moyenne).
– Côté matelas, l’idéal est d’acheter un matelas en latex, substance naturelle qui se dispense de traitements chimiques.
– Si vous le choisissez écologique, vous aurez la liste des matières qui le composent et qui doivent respecter normalement l’environnement et la santé.
– Enfin, un protège matelas en coton naturel permet de limiter l’impact de ces COV, il ne faut donc pas vous en priver pour vous et vos enfants.
– Dernière chose : tout ce qui vient d’être dit pour le matelas est également valable pour les oreillers Spiderman, et les petits fauteuils rembourrés à l’effigie de la Reine des Neige. Et ça, que ça soit bannit de la chambre de nos loulous, on ne peut pas dire que cela nous dérange 😉

Leave a Reply