10 commandements pour un Noël plus éthique, écologique et solidaire

Par 7 décembre 2018 mars 15th, 2019 Humeur

Quand on fait attention à ce que l’on consomme, Noël c’est un peu notre pire cauchemar ! Tous ces cadeaux à faire, souvent à la dernière minute et sans idée précise, cette profusion de bouffe pas du tout vegan-friendly, ces emballages et sur-emballages et sur-sur-emballages pour chaque mini cadeau… Bref, j’ai réfléchi, j’ai changé quelques trucs dans ma façon d’aborder Noël, et ça donne ça…

– 1 / Pour chaque jouet apporté par le Père Noël, un jouet est donné à une association.

Cette année, avec Stéphane, nous avons pris cette décision, et l’avons expliquée à Marius et Roméo. Outre le fait que – égoïstement – cela est un bon moyen de ne pas mourir étouffé sous les Kapla et les playmo, c’est surtout l’occasion idéale de parler de solidarité à nos enfants. Eux qui ont la chance d’avoir une famille qui les gâte – et un Père Noël qui ne les oublie jamais ! – doivent donner un peu de cette chance a des enfants qui en ont moins. Certains jouets ne leur servent plus car ils ont grandi, se sont lassés… Alors, autant en faire profiter un autre enfant.

Mais cela n’est pas si simple. Il est un âge ou le désir de possession est très important, la propriété un sentiment très fort. Alors se séparer de ce chien à tirer en bois dont Marius ne s’est jamais servi, ok. Mais cette peluche cachée au fond d’un tiroir devient bizarrement le doudou préféré au moment où il est question de la donner. On parlemente, on négocie, on respecte leurs sentiments, on transmet nos valeurs. Et puis, on arrive à porter un sac de jouets à l’assoc’, et à voir la fierté dans le regard de nos fils. C’est gagné !

– 2/ Je privilégie les petits créateurs, les petites marques françaises.

Là encore, quand on a des enfants qui ne jurent que par les héros Marvel et les batailles de toupies, c’est pas simple de consommer éthique. Rassurez-vous on leur fait plaisir avec un ou deux jouets « mass market ». Et puis, tout le reste vient de marques de jouets françaises, éthiques et très inventives comme Les Jouets Libres ou Pirouette et Cacahuètes. On s’amuse à jouer à « Kaput » en famille, ou au jeu de carte « shifumi », et on agrémente avions, voitures et étoiles en carton recyclé de gommettes en tous genres pour décorer la maison. Et pour les adultes, cela fait plusieurs années maintenant que je fais mes cadeaux dans les marchés de Noël du coin, et auprès de créatrices et créateurs que j’aime. Ils ont toujours beaucoup de succès, car ils sont originaux, et moi j’ai meilleure conscience qu’en allant sur Amazon !

– 3/ Je fais moi-même les décorations de Noël.

Enfin, pour être juste c’est Laure, la nounou des garçons qui s’en charge depuis début décembre, tous les soirs après l’école avec eux. Ils sont ravis, elle a plein d’idées et on recycle tout ce qu’on peut ! C’est tellement canon que j’ai prévu un post dédié, comme celui que j’ai fait pour les décorations d’Halloween…

– 4/ Je revendique le « C’est moi qui l’ai fait » !

Et là, en fait tout est bon à offrir, tant qu’il y a de l’amour dedans. De l’amour qui se déguste – confitures, orangettes au chocolat, truffes, sablés de Nöel, pain d’épices… De l’amour qui se garde précieusement, comme un livre photo, une broderie ou une écharpe tricotée main par exemple (rien de ringard, hein, y a plein d’idées pointues sur Pinterest !).

– 5 / Je choisis des vêtements en coton bio ou en matières naturelles.

Noël, c’est quand même le moment de se faire plaisir avec du superflu ! Oui, ok mais green le superflu. Coton bio, vêtements Oeko-Tex, teintures non toxiques… Sur Kids are Green nous avons tout ce qu’il faut pour les 0-10 ans : bodys La Queue du chat en coton bio, pyjamas en coton bio Brai Paris ou Indikidual, combinaisons pilotes en coton bio Little Green Radicals, chaussures éthiques Donsje ou Novesta…. Et il existe de plus en plus de marques qui font ce choix pour les adultes (on va bientôt vous faire une petite shopping liste « adultes » d’ailleurs…). C’est beau, c’est bio, c’est bingo !

– 6 / Côté cosmétiques, je bannis la chimie.

De ce côté, c’est vraiment facile. Il y a plein de supers marques qui proposent parfums, make-up, soins à base de matières naturelles. On peut même les fabriquer soi-même si on est vraiment jusque boutiste ! Et pour les enfants, il existe les kits cadeaux de la marque naturelle et française Enfance Paris qu’on adore, sur Kids are Green !

– 7 / Pas de papier cadeau brillant, du kraft ou du tissu !

Ok, vous n’êtes peut-être pas spécialiste en « Furoshiki », l’art de l’emballage japonais… Mais finalement il n’y a rien de plus simple. Moi je recycle des tissus anciens chinés aux puces et j’emballe mes cadeaux dedans. Puis je fais un nœud comme je peux. Cela fait rire la personne qui reçoit le cadeau, et il y a deux cadeaux en un puisque le tissu peut servir en torchon, mouchoir ou souvenir. Si j’opte pour le papier, c’est du kraft recyclé brun, pas cher, que j’agrémente de corde naturelle et de petits bouts de bois, pines de pin, dessins de mes fils. Cela fini, au pire, dans la cheminée dans un grand feu de joie ! Le bonheur !

– 8 / J’offre de l’immatériel.

Un bon pour garder la fille de mon amie tout un week-end (je vous assure que c’est un cadeau ;), de manière à ce qu’elle parte avec son homme ! Des places de spectacle à mes beaux-frères, un massage ou une journée en thalasso pour ma mère et moi (je me gâte aussi !), un abonnement à un magazine… En fait, j’aime de plus en plus offrir des souvenirs à ceux que j’aime…

– 9 / J’opte pour un sapin en pot.

De manière à éviter ce gâchis des sapins coupés et jetés début janvier (j’ai toujours le moral dans les chaussettes quand je vois ces sapins décharnés abandonnés sur les trottoirs, pas vous ? ). Donc, c’est le grand test cette année ! Et on va essayer de le replanter après les festivités dans le jardin. Pour ceux qui n’ont pas de place ou pas de jardin, personne ne vous dira quelque chose si vous replantez un sapin dans une forêt domaniale. Enfin je crois…

– 10 / J’offre du changement de mauvaises habitudes

Une belle gourde pour remplacer les verres en plastique au bureau pour mon beauf, du papier enrobé de cire d’abeille pour remplacer le film plastique pour ma belle-mère, des bocaux en verre, des lingettes lavables et du shampooing solide pour mes cops… Cela permet forcément d’entamer une conversation sur tous les petits gestes qu’il faut que chacun fasse à son échelle pour changer les choses. Et c’est toujours mieux que de se prendre la tête sur les gilets jaunes 😉 !

Je vous souhaite un excellent Noël à toutes et à tous !

Et vous, quels sont vos petits trucs pour un Noël plus « green » cette année ?

Voici une petite sélection de cadeau éthiques, il y en a beaucoup plus dans notre Boutique de Noël…

2 Comments

Leave a Reply