Comment choisir les bons soins pour bébé ?

Savons, shampooings, lingettes, crèmes… Quand on a un bébé, de nouveaux produits font leur apparition dans notre salle de bain. Il est rare qu’on se méfie tant les allégations « naturel », « spécial peau sensible », « sans allergène » sont nombreuses sur les emballages. Et pourtant, on devrait…

Un jour, en changeant Marius j’ai eu une sorte de révélation : la lingette que j’utilisais à chaque fois pour le nettoyer était imprégnée d’une lotion. Celle-ci n’était pas rincée et restait sur sa peau, bien enveloppée dans la couche. Cela faisait déjà 2 ans, à raison de 5 ou 6 changes par jour, que je laissais cette lotion sur les fesses de mon fils sans savoir de quoi elle était composée. Je me suis renseignée. Et j’ai changé d’habitude.

Depuis il y a eu des révélations sur les lingettes pour bébé – justement – et aussi sur les couches. Les parents ont commencé à flipper et à se détourner des soins bébé du « mass market », cherchant une alternative plus naturelle, plus saine… A raison ! La peau du nouveau-né est immature et donc particulièrement fragile. Elle ne possède pas encore le film hydrolipidique qui va ensuite la mettre à l’abri des agressions. Elle a donc potentiellement plus de risques d’être contaminée par des produits chimiques…

Mais pourquoi y-a-t-il donc des produits chimiques susceptibles d’agresser la peau de nos  bébé dans les cosmétiques ? Parce que la réglementation européenne – et française – définit les substances autorisées et leur limite de concentration, les substances interdites, les substances interdites selon qu’on les rince ou pas… Mais elle autorise la présence de certaines substances qui semblent aujourd’hui suspectes, dites « sur la liste grise ». Les désormais célèbres « perturbateurs endocriniens » par exemple n’ont pas formellement fait la preuve de leur nocivité même si un important faisceau de preuves tend à le démontrer. Ils sont sur cette liste grise…

Certaines substances semblent poser problème

Le méthylisothiazolinone, MIT de son petit nom, est un conservateur utilisé pour remplacer les parabens qui ont défrayés la chronique il y a quelques années. Dommage, il est aussi toxique et allergène ! A éviter absolument surtout dans les produits qui ne se rincent pas comme les lingettes.

Le phénoxyéthanol, encore un conservateur très souvent utilisé notamment dans les produits pour bébé, est suspecté d’être un perturbateur endocrinien. Le système hormonal des enfants étant particulièrement fragile, il est à bannir !

Les parfums, très souvent utilisés dans les produits pour bébé, même dans les produits bio, sont très allergisants. A éviter le plus possible.

Où trouver des infos fiables ?

L’ONG Women in Europe for a Common Future (WECF) propose sur son site des petits guides à télécharger très bien faits, qui recensent les substances à risque, les produits où on les trouve et les alternatives pour être définitivement tranquilles (je vous mets le lien à la fin de ce post). Elle alerte notamment sur le sodium laureth sulfate, un agent moussant bien souvent contenu dans les produits de bain et de douche qui altère le film hydrolipidique de la peau, créant des irritations, ou encore sur la présence de phénoxyéthanol dans les shampooings pour bébé…

Quels produits bébé privilégier ?

Des produits bio, à base d’ingrédients naturels, d’huiles végétales, des liniments oléo-calcaires pour la toilette du siège, des dentifrices bio qui ne contiennent pas de fluor pour les enfant jusqu’à 5 ans, qui avalent systématiquement le dentifrice…

Chez Kids are Green nous avons sélectionné pour vous une marque de savons et de shampooings fabriqués à base d’ingrédients naturels, Enfance Paris. La marque, en plus d’exclure les substances chimiques interdites de ses produits, exclue également toutes les substances qui sont sur la liste grise, c’est à dire qui posent problème mais ne sont toujours pas interdites. Les produits ne contiennent que des ingrédients d’origine naturelle et bio : pas de parfum de synthèse, pas de parabènes, pas de PEG, BHA, BHT, phtalates, EDTA, phénoxyéthanol, pas de sulfates… Aucun soin n’est testé sur les animaux, et il y a une gamme pour chaque âge (0/3 ans ; 3/8 ans ; 8/12 ans), car la peau d’un nouveau-né n’est pas la même que celle d’un pré-ado. CQFD !

Alors, c’est sûr ces produits moussent moins. Mais ils respectent la santé de nos enfants et l’environnement. N’est-ce pas le principal ?

Le lien vers WECF : http://www.projetnesting.fr/Guide-Cosmetiques-Bebes.html

Et vous, quelle est votre routine soin pour bébé ?

 

 

 

 

 

Leave a Reply